Blog

Blog

L’AVEYRON, UN TERRITOIRE OÙ IL FAIT BON VIVRE
|
Par AAA

L’Aveyron, un territoire où il fait bon vivre

En ce 5 juin, journée mondiale de l’environnement, comment ne pas faire un focus sur le département de l’Aveyron, territoire leader sur les questions environnementales ? En quoi, ce territoire, « balcon vert » du Grand Sud, peut-il être un véritable exemple en matière d’environnement, vous demandez-vous ? Tout d’abord, par la nature même du territoire, fait de grands espaces préservés et d’agglomérations au développement maîtrisé, ouvertes sur la campagne. Ensuite, par sa place de leader en matière d’énergies renouvelables. Enfin, par le positionnement de son agriculture sur le bio et l’agriculture raisonnée. Avec ces atouts, il n’est pas étonnant de voir l’Aveyron être régulièrement placé dans le peloton de tête des territoires éco-responsables.

De grands espaces préservés

L’Aveyron, cinquième département par sa superficie est une vraie mosaïque d’espaces préservés. Du plateau de l’Aubrac au Nord, un paysage volcanique composé de forêts, prairies et pâturages d’estives, aux Grands Causses au Sud, des paysages majestueux émaillés de chaos rocheux dont l’espace le plus renommé est le Causse du Larzac ; en passant aussi par des espaces aussi magnifiques et contrastés que la Vallée du Lot, le Rougier de Marcillac, le Ségala et Pays du Viaur (« pays des cent vallées »), le plateau du Lévezou,…

Ce magnifique patrimoine naturel fait l’objet d’une vraie démarche de « préservation » reconnue avec notamment 2 Parcs Naturels Régionaux des Grands Causses et de l’Aubrac. Débutée il y a plus de dix ans, la démarche de création du PNR de l’Aubrac a abouti en ce printemps 2018. Le département compte aussi un territoire classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, « Causses et Cévennes », et pas moins d’une trentaine de sites classés Natura 2000.

Territoire leader dans la production d’énergies renouvelables

Fort de ses nombreuses ressources, l’Aveyron affirme ses prédispositions au développement durable en se situant aujourd’hui dans le peloton de tête des départements producteurs d’énergie renouvelable. Première source d’électricité renouvelable en France, l’énergie hydraulique est aussi un moyen essentiel de stockage de l’électricité et occupe à ce titre un rôle essentiel dans la transition énergétique.

Plus de 10% (2860 MW) de la puissance hydroélectrique totale installée en France provient de l’Aveyron grâce à ses 17 barrages principalement situés sur les bassins du Tarn et de la Truyère qui alimentent 16 centrales hydrauliques. L’Aveyron compte aussi plus de 150 microcentrales en activité.

De plus, avec une surface boisée de 272410 ha, soit 30% de sa superficie, l’Aveyron dispose d’une ressource qui mobilise de nombreux acteurs pour la valorisation de ce potentiel d’avenir.

Le bio, l’Aveyron précurseur

Premier département ovin et troisième département bovin de France, l’Aveyron est reconnu comme un département agricole de premier plan. En Aveyron, le monde agricole a toujours eu le souci d’une production de qualité : en veut pour preuve le développement de plus de quarante produits sous labels et signes officiels de qualité.

L’agriculture aveyronnaise s’est également très vite emparée des techniques du bio. En effet, l’Aveyron est le deuxième département de France pour sa surface en agriculture biologique. Le département joue aussi un rôle déterminant en matière d’élevage bio : leader national dans les ovins bio. La moitié du cheptel ovin bio de France est concentré en Aveyron ! (Source Agence bio "La bio dans les territoires" – Edition 2017).

Avec près de 58 000 hectares consacrés à la bio (ou en conversion bio) l’Aveyron se classe deuxième département français, avec une très forte spécialité dans les plantes fourragères.

Un territoire grandeur nature

Ces ressources abondantes marquent les paysages de l’Aveyron, tout de vert et d’eau, de gorges encaissées et de grandes étendues à perte de vue, façonnés par une nature généreuse et entretenus par des hommes fiers de leur territoire.

L’Aveyron est bien un territoire grandeur nature qu’il faut envisager pour vos prochaines vacances.

Et pourquoi ne pas y venir pour vivre et travailler …et changer de vie ?